L’installation

Votre page : Accueil » WordPress » L’installation

La phase préliminaire

Il faut préparer l’accueil de votre installation de WordPress auprès de votre hébergeur (ou sur votre propre serveur).

Accueillir votre installation

On prépare le dossier d’accueil de l’installation. Il peut être utile de prévoir un dossier à double niveau hiérarchique pour l’installation. Dans ce cas, il faudra faire pointer votre domaine vers le deuxième niveau de dossier.

Hiérarchie de dossiers pour l'installation de WordPress

Votre dossier WordPress sera donc un sous dossier d’un dossier. L’intérêt de cette hiérarchie est de permettre après l’installation de déplacer le fichier wp-config.php directement dans le dossier supérieur, dans le but de réduire les possibilités d’accès à ce fichier. En effet, ce dossier contient tous les éléments permettant d’accéder à la base de données. Ainsi, en cas d’accès à ce fichier, un tiers peut entièrement prendre la main sur votre site.

Il faudra également créer la base de données et veiller à bien avoir un accès FTP pour permettre de téléverser WordPress.

On dirige son domaine ou sous-domaine vers le dossier contenant son installation WordPress et on en profite pour immédiatement créer un certificat SSL pour ce domaine ou sous-domaine, permettant ainsi de construire son site en https.

Il faut télécharger la dernière version de WordPress depuis le site de WordPress.org  (le lien dirige vers la version française).

Vous déposez ensuite le dossier WordPress dans le répertoire de votre installation, par FTP, soit avant ou après décompression. Si vous optez pour une décompression sur votre hébergement, il faudra veiller à la hiérarchier des dossiers après décompression.

 

En résumé :

  • créer un espace d’accueil de votre installation
  • déposer le dossier d’installation WordPress via FTP
  • diriger son nom de domaine vers le dossier WordPress
  • avoir une base de données pour son installation
Exemple d'interface d'hébergement

La phase d’installation

Lancer l’installation

Lancer l’installation de WordPress est très simple. Il suffit d’entrer votre nom de domaine dans la barre d’adresse de votre navigateur pour démarrer l’installation.

Si l’installation ne se lance pas, c’est que vous avez fait une erreur ou que votre nom de domaine n’est pas encore déployé. Par ailleurs, certains hébergeurs mettent en place un index par défaut pouvant perturber cette procédure. Il faudra alors le supprimer pour pouvoir accéder à votre installation.

Lancer l'installation de WordPress via la barre de menu

Donc, si tout est bien paramétré, l’utilitaire d’installation s’ouvre avec ce message d’avertissement, vous rappelant les paramètres nécessaires à l’installation, à savoir :

  • Le nom de la base de données,
  • Le nom d’utilisateur MySQL
  • Le mot de passe de l’utilisateur
  • L’adresse de la base de données.

Il faut cliquer sur « C’est parti ! » pour lancer l’installation.

Les étapes suivantes seront guidées par l’utilitaire d’installation. Il vous suffit de vous laisser guider et de compléter les éléments demandés.

Lancement de l'utilitaire d'installation

Se connecter à la base de données

Après avoir lancé l’installation, WordPress a besoin de quelques renseignements indispensables pour configurer automatiquement son fichier de configuration et ainsi pouvoir accéder à la base de données.


Il faut donc renseigner :

  • le nom de la base de données ;
  • l’identifiant utilisé ;
  • le mot de passe correspondant ;
  • l’adresse de la base de données (celle-ci diffère selon votre hébergeur. Chez OVH, PHPnet, Nuxit, Magic Online, etc., vous aurez une adresse spécifique. Rien de compliqué, puisque vous la trouverez depuis votre interface client. Pour les hébergeurs utilisant cPanel, l’adresse est très souvent « localhost »).

  • il est également fortement recommandé de modifier le préfixe des tables de votre installation. D’une part, cela vous permet d’utiliser une seule base de données pour plusieurs installations. Vous pourrez ainsi, pour un domaine avec plusieurs sous-domaines, vous servir d’une seule base de données pour plusieurs installations de WordPress, sans parasiter les autres installations. C’est aussi une petite sécurité contre des injections directes dans la base de données.


Vous envoyez pour pouvoir continuer.


Formulaire pour compléter les éléments de connexion à la base de données

Renseignements de base du site

Une ultime étape avant que l’installation soit définitive.

Vous devez maintenant donner un titre à votre site (vous pourrez toujours le modifier par la suite, mais on va espérer que vous ayez déjà réfléchi à la question avant l’installation).

Il faut maintenant créer l’identifiant avec lequel vous allez vous connecter à votre interface de travail et ajouter un mot de passe fort. Oui, fort, le mot de passe, car les attaques en force brute sont quotidiennes. WordPress est le CMS le plus utilisé, donc aussi le plus attaqué.

Vous renseignez enfin votre adresse de messagerie et puis voilà, le tour est joué.

Si vous ne souhaitez pas d’indexation par les moteurs de recherche pendant la construction de votre site, ou si vous souhaitez créer un site purement applicatif non référencé, vous pouvez d’ores et déjà cocher la case relative à la visibilité pour les moteurs de recherche.

Enfin, vous aurez pris note au préalable de tous ces éléments avant de cliquer sur le bouton « Installer WordPress » ! C’est beaucoup plus simple pour pouvoir s’identifier ensuite. Mais cela dit, ce n’est pas perdu, car vous pouvez demander un nouveau mot de passe.

Renseignements relatifs aux caractéristiques du site WordPress

Fin de l’installation

Voilà ! Votre installation s’est bien déroulée et est terminée !

Pour accéder à l’interface de travail de WordPress, plusieurs possibilités existent. Vous pouvez, dans la barre d’adresse, à la suite immédiate de votre nom de domaine, ajouter « /login », « /wp-admin » ou « /wp-login ». Dans ces trois cas, vous déclenchez l’ouverture de la page d’identification.

Connexion WordPress
Fin de l'installation WordPress